Grand Chœur Symphonique d’Ile-de-France



Grand répertoire ou Spectacles: un effectif modulable, compétent, disponible...

Le Grand Choeur Symphonique d’Ile-de-France est une formation de 80 à 250 choristes chevronnés, capables d’aborder les répertoires ou les spectacles justifiant de tels effectifs.

Il manquait à Paris un grand chœur symphonique disponible pour des projets musicaux d’envergure, mettant au service de spectacles originaux, d’œuvres rares ou d’événements de grande ampleur, des effectifs adaptés par leur nombre et leur qualité.

Depuis quelques années, Francis Bardot a entrepris de relever ce défi avec ses propres chorales et quelques chœurs amis.

Le Jeune Chœur, l’Ensemble Vocal (professionnel) et le Chœur d’Enfants d’Ile de France,  associés au Chœur Symphonique, ont ainsi chanté au Palais des Congrès l’ensemble des musiques du Seigneur des Anneaux et de Gladiator – en ciné-concerts, Stomp au Casino de Paris, et répondu aux demandes de l’Orchestre de la Garde Républicaine ou du Paris Symphonic Orchestra de Cyril Diederich pour les Requiem de Verdi, Deutsches Requiem de Brahms, Gloria de Poulenc…

Le projet Grand Chœur Symphonique d’Ile de France est le résultat de cette expérience :
Autour des chorales dirigées par Francis Bardot, se sont groupés des chœurs amis: Le Chœur Varenne (Caroline de Beaudrap), de l’Ensemble Vocal du Chesnay et l’Ensemble Polyphonique de Versailles (Silvio Segantini)…

Fonctionnant comme une Amicale de Chœurs et de Chefs, le Grand Chœur Symphonique d’Ile de France est également à même de porter ses propres projets musicaux. C’est ainsi que les années prochaines le verront chanter, avec le Paris Symphonic Orchestra, des programmes dont sont habituellement privés choristes et auditeurs :
– Psaume 13 de Liszt, Psalmus hungaricus de Kodaly et Évangile éternel de Janacek
– Das Paradies und die Peri de Robert Schumann
– Les 7 Répons de Ténèbres de Francis Poulenc
– Les Psaumes 129, 136 et le Nocturne de Guy Ropartz
– Jeanne au Bûcher d’Arthur Honegger
– Service Sacré (Havodath Hakodesh) d’Ernest Bloch

Tout en continuant de reprendre les grands classiques de Beethoven, Brahms, Verdi….

Enfin, le Grand Chœur Symphonique d’Ile de France a mis au point, avec CVPRODS, Cyril Verhulst,  une organisation et une ingénierie culturelle originales et efficaces qui s’est illustrée, entre autre, en mars 2014, par trois concerts de l’intégrale de la Passion selon Saint Matthieu de J.S. Bach, avec traduction simultanée et projection des plus belles œuvres picturales consacrées à la Passion du Christ.